17 mai 2017: La Commission COTER du Comité des Régions traitait le projet d'avis du CdR sur les projets interpersonnels et projets à petite échelle dans le cadre des programmes de coopération transfrontalière:



 

Cette réunion de la Commission de la politique de cohésion territoriale et du budget de l'UE du Comité des régions traitait plusieurs projets d'avis du CdR sur la mobilité à faible taux d'émissions, la classification territoriale et typologies, la réforme des ressources propres de l'UE dans le prochain cadre financier pluriannuel après 2020, l'avenir de la Connecting Europe Facility Transport, et une présentation des résultats de l’étude « Border Needs » de la DG Regio. Cependant, l’opinion la plus importante du CdR pour les régions frontalières et transfrontalières, qui a été discutée, était celle sur les projets interpersonnels et projets à petite échelle dans le cadre des programmes de coopération transfrontalière. Le rapporteur de cette opinion est M. Pavel Branda, adjoint au maire de la commune RADLO (CZ) et vice-président de l'ARFE. L’expert que M. Branda a sélectionnés dans la préparation de cet avis est le Secrétaire général de l’ARFE. D'autres membres de l'ARFE ont apporté une précieuse contribution et le texte a été créé en tenant compte de divers documents de position sur le sujet, établi par l'ARFE, ainsi que des résultats de l'enquête sur les projets People-to-People (P2P), qui a été lancée dans le cadre de la Task Force Interreg de l’ARFE l'année dernière. Dans cette opinion se trouve un certain nombre d'arguments en faveur de ce type très particulier des interventions transfrontalières, un des plus proches actions de l'UE, qui sont directement liés aux citoyens qui vivent dans les zones frontalières (plus d'un tiers de la population totale de l'UE). Il y a aussi une définition de P2P et de petits projets (SSP) et une série de recommandations politiques sur la valeur ajoutée et les avantages du P2P et SSP, les avantages de la gestion décentralisée, le rôle des eurorégions et des structures transfrontalières similaires, la simplification comme condition pour la mise en œuvre réussie de petits projets, la nécessité de transmettre des résultats (évaluation) de projets de petits fonds et des recommandations spécifiques pour les futurs programmes transfrontaliers après 2020.

Dans le lien suivant vous trouverez le texte approuvé par la Commission COTER. Il peut encore recevoir quelques modifications avant l'approbation finale par la plénière du Comité des régions lors de sa prochaine réunion les 12/13 juillet: http://cor.europa.eu/en/activities/opinions/pages/opinion-factsheet.aspx?OpinionNumber=CDR%201527/2017.

<< back